Latifa, une femme dans la République

EMI_733351Hier était diffusé un documentaire sur l’action de Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Imad Ibn Ziaten, un des militaires lâchement assassinés par le terroriste Mohamed Merah. Ce documentaire je l’attendais depuis bien longtemps car j’avais été informée de son tournage sur la page Facebook de l’association qu’elle a créée en mémoire de son fils.

Cette femme me touche à un point qu’il est difficile d’exprimer. Au-delà de sa douleur de mère, au-delà de son courage, au-delà de son action quotidienne de sensibilisation il y a quelque chose en elle qui résonne au plus profond de moi.

Alors qu’on lui a pris son enfant…elle a choisi de donner aux enfants des autres…

Alors qu’elle a été blessée par la crasse bêtise de jeunes ayant cédé aux sirènes de l’extrémisme ….elle nous touche par son humanité et porte haut et fièrement sa vision d’une spiritualité apaisée…

Alors qu’elle aurait pu se renfermer et rejeter ce monde qui lui a pris son fils…elle décide de s’ouvrir aux autres et de parcourir la France pour partager sa sagesse de mère et ses encouragements à résister …

Le reportage la suit lors de ses très nombreux déplacements dans des colloques, des prisons mais surtout dans des collèges/lycées.  Ce sont surtout ses passages au sein de ces derniers qui m’ont marqués car partout où elle passe un même phénomène se produit…des classes entières d’élèves qu’on imagine sans peine indisciplinés et revêches l’écoutent dans un silence quasi religieux.

Très vite on sent monter les larmes & l’émotion d’enfants, d’adolescents qui en l’écoutant touchent du doigt la tragédie vécue par cette femme mais également que la fin de l’innocence approche pour eux. Mais loin de se contenter de narrer son désespoir, elle cherche surtout à leur insuffler l’envie de s’en sortir, de se battre, de croire en la république et dans les possibilités qu’elle peut offrir à ses enfants.

A la fin de chacune de ses interventions,  ils sont nombreux à se précipiter pour l’approcher, en larmes pour certains, reconnaissants pour d’autres. Elle prend encore le temps pour encourager personnellement les uns, consoler les autres, prendre dans ses bras cette jeunesse dans laquelle elle place ses espoirs que plus jamais une telle barbarie ne se reproduise.

On découvre également sa famille, tous plus engagés à ses cotés les uns que les autres, cherchant ainsi sans doute à honorer la mémoire de leur frère et fils. Et on réalise alors que cette bonté loin d’être récente, était bien là en elle de longue date. Avec elle et son mari ont bien sur vécus leurs enfants …mais ils ont aussi accueilli un enfant jeté à la porte par sa propre famille. Un jeune « gaulois » pure souche accepté dans leur foyer comme un des leurs et qui aujourd’hui partage leurs peines et leurs bonheurs quotidiens.

Je n’ai pas eu la chance de connaitre l’amour d’une mère, mais en voyant cette femme que rien ne destinait à être placée sur le devant de la scène médiatique, je me dis que j’aurai aimé qu’elle lui ressemble. Son fils là ou il repose doit veiller avec fierté sur cette femme courage qui nous donne plus à réfléchir et à ressentir que bien des pseudo-experts et des professionnels du commentaire sociétal.

En la regardant dans ce documentaire j’avais moi aussi envie d’aller dans ses bras, de sentir la chaleur de son amour, de la consoler de sa peine, lui dire que je l’admire pour la mère qu’elle est, pour l’exemple qu’elle donne, pour la lumière dont elle rayonne.

Ce reportage est disponible gratuitement sur le replay de France 2 pendant encore 7 jours, si vous en avez la possibilité et l’envie ne le manquez pas. Et si vous avez été touchée comme je l’ai été par cette femme, l’action de son association peut être soutenue grâce à un don via leur site.

Aujourd’hui alors que la société nous honore d’une journée (un brin d’ironie irrévérencieuse s’est glissé dans ma phrase, saurez vous le trouver 😉 ?), moi j’ai  envie de dire à cette femme qu’elle est l’honneur de sa famille, de sa communauté, de l’humanité.

Latifa, tu nous donnes une sacré leçon de vie et ce faisant tu fais un bien beau pied de nez à la mort…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s