Un week-end au paradis….normand

Habiter Paris c’est être émerveillée en permanence par la beauté de la capitale et submergée par les possibilités culturelles infinies qui s’ouvrent à moi.

Habiter Paris c’est aussi oublier à quel point la France est belle et qu’il y a tant à y découvrir si on se donne la peine d’aller au-delà de la première couronne.

C’est donc cette peine que je me suis donnée un week-end de début avril, enfin peine est un bien grand mot puisqu’il s’agissait surtout du plaisir immense de revoir mon neveu et ma nièce qui vivent désormais dans la belle ville de Rouen.

De Rouen je ne connaissais pas grand-chose, j’y étais passée il y a une vingtaine d’années pour les oraux de l’école de commerce de la ville avant finalement de choisir une autre sup de co. J’avais simplement gardé le souvenir d’une rue qui grimpait sec de la gare vers les hauteurs où se situait l’école.  Du coup pour moi Rouen c’était un souvenir mitigé d’une ville un peu endormie et sans grand intérêt (et mes jambons en feu à l’arrivée après avoir trainé ma valise 😉 ).

Quelle erreur !

Rouen est tout le contraire, une ville pleine de vie et riche d’un patrimoine architectural et religieux qui vaut clairement le temps de s’y attarder. Rouen n’est qu’à une petite heure et demie de Paris mais il semblerait que la ville soit largement méconnue tant les franciliens se précipitent tous ventre à terre vers la cote normande sans jamais s’arrêter au moindre rayon de soleil. Mais les très nombreux touristes étrangers eux ne s’y trompent pas et ils font leur bonheur de cette belle ville. Entre les maisons à colombage qui pullulent un peu partout et les 1001 églises toutes plus belles les unes que les autres on ne sait plus où donner de  la tête.

Et des terrasses comme on en voit jamais à Paris, où chacun peut s’asseoir sans partager les discussions de ses voisins & sans avoir à être collés/serrés à qui pire pire sur de minuscules tables sur un non moins minuscule trottoir en prise direct avec les odeurs de pot d’échappement. Ce sont aussi des commerçants à ce point là sympathiques & accessibles qu’ils semblent connaitre leurs clients par leurs petits noms (à moins que ce ne soit la petite famille de mon frère qui ne soit elle devenue connue entre la bonhommie de mon frérot, la douceur de ma belle sœur et l’adorablissimité (oui je sais ca n’existe pas comme mot mais j’écris ce que je veux chez moooooa) de mon neveu et de ma nièce).

Et tout autour de Rouen, on a le choix et absolument pas d’embarras pour trouver de magnifiques petits villages normands qui semblent tout droit sortis d’une carte postale à la Amélie Poulain tant ils ont gardé leur beauté et leurs charme pittoresque. Durant ce week-end j’ai ainsi eu le plaisir de découvrir la charmante ville de Beauvron en Auge. Ce village qui est apparemment classé dans le top des plus beaux villages de France est un concentré de ce que peut représenter la France aux yeux des nombreux touristes qui s’y pressent.

Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est l’espace des métiers d’arts qui a été  créé pour mettre le talent des artisans  locaux à l’honneur. Céramiste, peintre, photographe, créatrice de bijoux, ébéniste…tout ce petit monde présente ses œuvres mais surtout réalise devant nos yeux ébahis leurs œuvres puisque le principe est que leurs ateliers sont ouverts. Du coup on peut discuter et se faire expliquer leurs techniques & glaner des conseils utiles sur l’utilisation de leurs produits.

Et last but not least, on a fini par une après midi ensoleillée sur la plage de la splendide petite ville de Villers sur mer. Si d’aventure quelqu’un se demandait à quoi ressemblait une petite ville de bord de mer au tout début du siècle, un petit tour s’impose tant Villers a su garder un charme suranné avec ses splendides maisons à colombages et ses villas de rêves que j’imagine avoir été construites pour la bourgeoisie parisienne de l’époque. Cette ville a tout le charme de la Normandie sans les hordes de parisiens qui se pressent à qui pire pire sur la place (enfin bon y en avait quand même mais dans de moindres mesures par rapport à Deauville tout proche & mieux desservie par train).

Un week-end ultra dépaysant et qui me fait réaliser que sortir de Paris fait un bien fouuuuuuu parfoiiiiiis 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s