Famille parfaite de Lisa Gardner

Le pitch :

Justin et Libby Denbe semblaient sortir tout droit des pages des magazines glamour : mariage modèle, ravissante fille de quinze ans, demeure somptueuse dans la banlieue chic de Boston. une vie de rêve. Jusqu’au jour où ils disparaissent tous les trois sans laisser de traces.

Pas d’effraction, pas de témoin, pas de demande de rançon ni de motifs. Juste une famille parfaite soudainement envolée. Pourtant, pour la détective Tessa Leoni, l’enlèvement ne fait aucun doute. Que pouvait bien cacher une existence en apparence aussi lisse ?

 

Une famille parfaite pour un polar dont l’intrigue ne l’est pas moins. Voici les Denbe l’exemple parfait de l’American Dream, ils sont beaux, ils sont riches, ils sont distingués…bref rien ne semble les atteindre mais bien des secrets se cachent derrière les apparences de cette famille que tout le monde admire et envie.

Mais dès le premier chapitre les voilà enlevés purement, simplement et efficacement par une bande de mercenaires dont la détermination n’a d’égale que l’organisation scrupuleuse et militaire. Emmenés loin de leur ville de Boston, les voilà enfermés par leurs geôliers à essayer de comprendre ce qui justifie cet enlèvement : argent, vengeance, manœuvre d’un concurrent ?

Jusqu’au bout le suspens restera entier mais de pages en chapitres la famille apparemment lisse et sans problèmes va voir son image et ses réalités voler en éclat. Chacun des membres de la famille cache des secrets qu’il essaie à tout prix de préserver des autres par honte, regret ou jalousie.

Alors que la famille se débat dans sa captivité les membres de différentes forces de l’ordre alertés par leur disparition soudaine chercheront sans relâche à découvrir le lieu de leur détention et les raisons des commanditaires de cet enlèvement. A la tête de ces investigations Tessa Leoni, ancienne flic de Boston devenue détective privée après la mort de son mari et l’enlèvement de sa fille dans des conditions relativement similaires et troubles.

Jusqu’aux derniers chapitres mon esprit passait d’un suspect à l’autre avant le big bang final ou plutôt les différents cliffhangers que j’avoue ne pas avoir vu venir. Lisa Gardner réussit là un vrai tour de force en ce sens qu’elle nous balade d’indices en soupçons et prend un malin plaisir à nous induire en erreur jusqu’au lever de rideau final.

Un polar vraiment bien ficelé mêlant intrigue policière et suspens psychologique. Rien n’est jamais ce qu’il parait et au final on se retrouve à tourner les dernières pages en se disant qu’on avait décidément pas vu ce coup là arriver. Une intrigue qui m’a fait penser au livre « Le secret du mari » de Liane Moriarty avec un style aussi fluide & agréable à lire. Clairement ce livre me donne envie d’en découvrir d’autres de cet auteur et cela tombe bien puisque j’ai acheté par le plus grand des hasards un autre roman d’elle vendredi lors de ma razzia au Furet du Nord.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s